Thèmes associés : Les allures du cheval, Allures du cheval et allures naturelles.
Accueil > Hippologie > Allures

Les allures du cheval

Image de Les allures du cheval
Cheval au trot
Cheval au trot
Les allures sont les différentes manières dont peut se déplacer un cheval, de façon naturelle ou de façon artificielle.
 
Certaines races possèdent des allures qui leurs sont propres.

Allures naturelles

Le pas est l'allure la plus lente du cheval : 7 km/h.
 
C'est une allure dite symétrique et à quatre temps.
 
Elle se décompose ainsi :
 
  • Postérieur droit
  • Antérieur droit
  • Postérieur gauche
  • Antérieur gauche
Le trot est allure naturelle d'environ 14 km/h.
 
C'est une allure dite à 2 temps :
 
  • Le temps 1 : Action du bipède diagonal (antérieur droit et postérieur gauche levés par exemple) suivi d'un mouvement de projection.
 
  • Le temps 2 : Action du second bipède diagonal (antérieur gauche et postérieur droit levés) suivi d'un mouvement de projection.
Le galop est une allure naturelle à quatre temps.
 
Le cheval galope soit sur l'antérieur droit (galop à droite) soit sur le l'antérieur gauche (galop à gauche).
 
Le galop à gauche se décompose ainsi :
 
  • 1er temps : pose du postérieur droit,
  • 2e temps : pose du bipède diagonal droit (antérieur droit et postérieur gauche),
  • 3e temps : pose de l'antérieur gauche,
  • phase de projection.
 

Les différents galops :
  • Le galop à juste : On parle de galop à juste lorsque le cheval utilise le galop à droite à main droite ou le galop à gauche à main gauche.
  • Le galop à faux ou contre galop : On parle de gelop à faux lorsque le cheval galope à droite à main gauche ou lorsqu'il galope à gauche à main droite.
  • Le galop rassemblé : On parle de galop rassemblé lorsque le cheval galope en petites foulées très engagées sous la masse de son corps.
  • Le galop allongé : On parle de galop allongé lorsque le cheval exécute de grandes foulées de galop.
  • Le galop désuni : On parle de galop désuni lorsque le cheval galope à main droite des antérieurs et à main gauche des postérieurs et inversement.
  • Le canter : On parle de canter lorsque les chevaux de course exécute leurs détentes.
 
Le galop a une vitesse moyenne de 21 km/h avec un maximum de 55 km/h.
Les chevaux de course peuvent atteindre jusqu'à 60 km/h.
Le saut est une allure à cinq temps.
 
Elle se décompose ainsi :battue d'appel (prise d'élan pour quitter le sol), phase ascendante, planer, phase descendante et réception : reprise de contact avec le sol.
Le reculer est une allure dite symétrique, rétrograde et à deux temps.
 
A l'état naturel le cheval recule rarement. Pour certains, le reculer est considéré comme allure dite artificielle.
Le tölt est allure propre aux chevaux Islandais et les Rocky Moutain Horse. Elle est considérée comme 5ème allure.
 
Elle fait partie des allures dites d'ambles.
 
Elle doit être innée. 
L'amble est une dite symétrique et à deux temps.
 
Il existe des courses d'amble.
 
Il s'agit d'une allure naturelle chez le cheval Islandais.
 
Pour certaines races, il s'agit d'une défectuosité.

Les allures artificielles

Le passage :
 
Il s'agit d'un dérivé du trot.
 
Le trot est alors raccourci et rassemblé. Le temps de suspension est fortement marqué.
 
Le passage demande un bon niveau de dressage et de souplesse du cheval.
Le piaffer :
 
Il s'agit d'un trot effectué sur place. 
 
Il demande beaucoup de souplesse et un bon niveau de dressage.
Le pas espagnol :
 
C'est une allure du pas ou le cheval étends ses antérieurs de façon gracieuse. 
 
Il est très apprécié pour les chevaux de bon niveau de dressage, de spectacle équestre ou de cirque. 

Les allures défectueuses

Sont considérées comme allures défectueuses :
 
  • L'amble (dans certains cas),
  • Le traquenard : Trot exécuté de façon désuni et désordonné.
  • L'aubin : Le cheval galope des antérieurs et trotte des postérieurs ou inversement.
  • Le galop désuni

Les irrégularités d'allures

Sont considérées comme irrégularités d'allures :
 
  • Le cheval qui rase le tapis : lève insuffisamment les antérieurs.
  • Le cheval qui trousse : lève exagérément les antérieurs.
  • Le cheval qui billarde : cagneux en marche.
  • Le cheval qui forge ou se déjuge : Il atteint de la pince du fer postérieur le fer antérieur (au pas ou au trot).
  • Le cheval qui se croise ou se méjuge : Il place ses postérieur devant ses antérieurs.
  • Le cheval qui éparvine : flexion brusque et saccadé du jarret.
  • Le cheval qui s'atteint : Il frappe du postérieur l'antérieur et se coupe en cas de plaie au point touché.
Plan du site | Mentions légales | Contact
logo Hippologie.fr
http://www.hippologie.fr/les-allures-du-cheval 1 2 3 4 5
4.5 / 5    65 avis